Le départ du Héros | L'Ordre du Loup d'Argent [OLA]

Le départ du Héros

Le Tribun Koumall se demandait si ses troupes survivraient à leur destinée…

Etre choisi par les forces de la nature pour combattre l’indicible puissance des dragons et leurs manifestations dans notre plan d’existence est source de gloire, mais à quel prix ?

Certes, les troupes devenaient de plus en plus aguerries sous l’égide de leur Centurions mais si c’est bien le martelage, le feuillage et le trempage qui rendent l’acier canthien si résistant, le forgeron sait que le risque de brisure n’est jamais loin.

Ainsi, les Centurions tels Gungrir dont les visions avaient révélé la destinée de la troupe et Black Vita dont les exploits aux combats et le prosélytisme des traditions Charrs avaient conforté la cohésion de celles-ci, étaient plus agiles, plus efficaces. Mais ces leaders ô combien émérites de nombreux combats avaient comme un voile d’harassement qui voilait quelques fois leur regard flamboyant de l’ombre d’un doute…

Gungrir avait commencé à inquiéter Koumall lors de son dernier anniversaire alors qu’il cuisinait au lance flamme ses fameux « Moa laqués », il lui avait dit qu’il ressentait parfois le poids des années sur son échine…

Trop de combats ?

Trop de boisson draguerre à base de tubercules fermenté ?

Ces paroles pour un Centurion ingénieur aussi efficace en pleine fleur de l’âge et dont les intuitions de Nun-ur élevaient à l’excellence les actions des troupes avait interrogé le Tribun, mais en regardant Gungrir elle n’avait aucune inquiétude quant à sa capacité à poursuivre le combat.

Mais c’est lorsque ce même voile d’harassement avait effleuré le regard d’un autre Centurion émérite, un Charr parmis les Charrs, Black Vita que le Tribun avait commencé à douter de l’intérêt d’être la troupe d’élus…

Et lorsque Vita déposa les armes alors oui la question se posa,

Esprits de la nature pourquoi avez vous fait de nous votre peuple d’élus ?

Un Charr tel Vita déposer les armes ?

Koumall eut un bref instant de doute…

Mais non ! Il y avait forcément quelque chose de plus qu’un vague à l’âme pour qu’un guerrier tel Vita rende les armes !!!

Il ne pouvait s’agir d’un arrêt mais, elle en avait la conviction, plutôt d’une étape… oui Black à rendu les armes mais Black n’est mort et tous les combats ne sont peut être pas terminés pour lui…

Il a disparu et laissant vacant le commandement d’une centurie mais toutes les forces de la troupe ne sont pas à terre et certaines peuvent continuer le combat tels les légionnaires qui ont été forgés par l’action des Centurions des origines de la troupe dont Black. Ils en sont le prolongement de leur esprit combatif, d’initiative, d’inventivité, ces nouveaux centurions portant haut le flambeau Charr tel  Darklifeblood la fille spirituelle de Black mais également Shorazen, Boeuf, Orthan.

Gungrir éreinté par les combats ? Quelle blague !

Afin de lui montrer que les années ne laissent pas que leur dettes de cicatrices mais tel le vin élonien permettent d’infuser la quintessence de la perfection, une nomination en tant que Primus Centurion ranimera bien sa flamme si tant est quelle est besoin d’être avivée, n’oublions pas que dès l’académie Gungrir s’était fait remarqué par sa formidable capacité de résistance étayer par des intuitions fulgurantes malgré un force physique légèrement en retrait de ses compagnons.

Et Black Vita, le héro qui mis un genou à terre, remis le commandement sa centurie et disparu, est il vraiment fini ? Les paroles que Vita lui dit lorsqu’il quitta le commandement étaient porteuses d’une interrogation, d’un péril qui concernera sa troupe, Koumall le sentait dans ses poils et ses griffes.

En effet, troublantes paroles que celles prononcé lors du départ de Vita, tellement proches de la devise de guilde et laissant une interrogation quand à un objectif connu ou pressenti de Vita seul…

Notre Tribun en inspectant les nouvelles centuries accompagné de son Primus reconflé à bloc se remémorait le discours de Vita :

 » La force de la meute, c’est le loup. La force du loup, c’est la meute, mais Tribun Koumall lorsque le loup redevient solitaire il peut aller là où la meute ne le peut point et plus vite, bien plus vite…
je l’ai vu,
je n’ai pas oublié,
tout comme je n’oublierai pas la meute le moment venu…
il me faut maintenant partir,
mais je l’espère un jour revenir »

Quel dommage que Vita ait depuis disparu sans laisser de trace car Koumall aurait donner cher pour savoir de quoi il parlait…

Quel est donc ce mystère qui concernera la meute le moment venu ?

Vita devenu un loup solitaire cela lui faisait penser à l’esprit du Loup, à la fois proche et lointain mais toujours bienveillant.

Peut être qu’une fois les aspects du Loup capturé dans le plan des Lamentations une nouvelle pièce du puzzle sera dévoilée…

En félicitant les nouveaux centurions, Koumall envoya une pensée à son ancien Centurion,
Luthertous Vita !

Et que des vents favorable guide ta destinée jusqu’à ce qu’elle recroise à nouveau la notre…

Leave a comment

Aller à la barre d’outils